Comment prendre en compte l’évolution des rythmes de vie dans les villes moyennes ?

Mots clés : Modes de vie, Rapport d’études, Relations acteurs-chercheurs, relations à la recherche, Actu, Innovation, ...

lundi 20 février 2023

L’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) publie les résultats de sa Fabrique Prospective sur le thème « Comment mieux prendre en compte les temporalités et les rythmes de vie dans les villes moyennes ».

La prise en compte des rythmes de vie constitue un facteur d’attractivité, de qualité de vie et d’égalité pour les territoires, qui ambitionnent d’offrir à chacun la possibilité de disposer de temps tout en conciliant les rythmes de vie de tous, eux-mêmes en pleines mutations. Comment les villes moyennes abordent-elles ce sujet ?

En 2012, Luc Gwiazdzinski, enseignant-chercheur en aménagement et urbanisme à l’université Grenoble-Alpes, indiquait que les habitants des villes de 20 000 à 100 000 habitants déclaraient, parmi ceux de toutes les catégories de communes, avoir le moins de pression temporelle et de contraintes de conciliation entre, par exemple, temps personnel et temps professionnel.

L’ANCT a lancé, en juin 2021, avec Villes de France et le réseau Tempo territorial, une Fabrique Prospective sur le thème « Comment mieux prendre en compte les temporalités et les rythmes de vie dans les villes moyennes ». Pendant un an, ce dispositif a accompagné les élus et les acteurs locaux de quatre agglomérations engagées dans le programme Action coeur de ville : la communauté d’agglomération de Blois - Agglopolys (Loir-et-Cher), le Grand Cahors (Lot), le Grand Châtellerault (Vienne) et Colmar agglomération (Haut-Rhin).

Accéder aux résultats sur le site de l’ANCT

Plus de ressources sur ce thème :
- "Petites Villes de Demain" Guide pédagogique
- Raconte-moi un terrain : Les rythmes urbains et la ville intelligente
- Compte rendu – Colloque Living Environment and People / Les milieux de vie et les personnes
- Pourquoi il est grand temps de quitter les villes

Recherche