Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accueil du site > A propos du réseau > Acteurs en action

Alfred BECKER, Vice-président du Conseil général du Bas-Rhin en charge de l’aménagement du territoire, Maire de Saint-Pierre, Président de la Communauté de communes du Piémont de Barr

Alfred BECKER est Vice-président du Conseil général du Bas-Rhin en charge de l’aménagement du territoire, Maire de Saint-Pierre (604 habitants) et Président de la Communauté de communes du Piémont de Barr (13 communes, 18 000 habitants).

Alfred BECKER est également rapporteur général de la commission départementale de la coopération intercommunale (CDCI) et Président de PROCIVIS Alsace, partenaire précurseur de la lutte contre la précarité énergétique, politique aujourd’hui déclinée au niveau national dans le cadre du programme « Habiter mieux » porté par l’Anah.

Elu local depuis 1977, Alfred BECKER est très tôt confronté à la problématique habitat dans le cadre de ses responsabilités municipales. En réponse à une perte de dynamisme démographique et à la fermeture de classes annoncée, il soutient le déploiement sur la commune de Saint-Pierre d’un parc locatif social, occupé encore aujourd’hui par des ménages avec enfants. Il va, prochainement, être encore élargi.

La politique volontariste en matière d’habitat conduite par le Conseil général du Bas-Rhin, délégataire de l’aide à la pierre depuis 2006, répond à la volonté de faire de l’habitat, non pas un appendice de la politique sociale, mais une politique structurante de l’aménagement du territoire départemental. C’est ce caractère fondamental de la politique de l’habitat qui amène Alfred BECKER à souhaiter la mise en débat d’un transfert de la compétence habitat aux collectivités territoriales. Pour lui, seule la proximité est à même de régler les affaires de terrain.

La politique de l’habitat du Département s’appuie sur des moyens financiers renforcés et une direction de plein exercice (18 personnes), qui rassemble experts au niveau départemental et référents territoriaux en appui aux collectivités. Au regard de la complexité croissante des situations et des procédures, Alfred BECKER souligne en effet que la « matière grise » sera de plus en plus décisive dans la réussite des projets.

Se saisissant d’un outil mis à disposition par le législateur, le Conseil général du Bas-Rhin a souhaité faire de son programme départemental de l’habitat (PDH) un outil stratégique, véritable fil rouge de la politique du département en matière d’habitat, le PDALPD en étant son corollaire dans le domaine du logement des personnes défavorisées. Construit à partir des orientations des Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT), le PDH a permis d’élaborer une vision globale, clarifiée des enjeux à l’échelle du département Cette approche est également territorialisée afin de dégager les moyens à mettre en œuvre pour apporter des réponses cohérentes et adaptées au plan local. Le PDH vient ainsi en appui d’une série de missions que le Conseil général s’est donné : appui aux communes dans l’instruction des autorisations d’utilisation des sols, mise en œuvre d’un établissement public foncier local, assistance à maîtrise d’ouvrage…

Le suivi du PDH est assuré au travers de rencontres locales de l’habitat, organisées tous les ans ou deux ans dans les territoires. Alfred BECKER constate que la dimension habitat a été appropriée par un grand nombre de collectivités. Cette démarche a également contribué à démystifier la notion de logement social et à renforcer les partenariats avec les bailleurs sociaux, mais aussi avec l’ensemble de la profession, autour de l’enjeu du « parcours résidentiel ». La question du vieillissement en est un volet important, dans ce département aujourd’hui jeune, mais qui pourrait compter 30% de séniors d’ici 2030. Ce sont ainsi des réponses à inventer, en termes de produits et de services : résidences séniors, MARPA…

Pour Alfred BECKER, les acteurs de l’habitat doivent s’inscrire dans des lieux d’échanges afin de faciliter le rapprochement entre les cultures professionnelles et susciter ainsi de nouvelles convergences sur le terrain, gage d’amélioration de l’efficacité de l’action publique. C’est le sens même de sa participation et de celle de Rémi TROCME, le Directeur de l’habitat du Conseil général, aux travaux du Réseau des acteurs de l’habitat. Cette volonté d’animer la réflexion collective sur les politiques publiques a d’ailleurs amené le Conseil Général du Bas-Rhin à organiser, à Strasbourg, le 04 novembre 2011, les premières rencontres nationales des départements acteurs de l’habitat. Concernant le réseau des acteurs de l’habitat, Alfred BECKER suggère la tenue régulière de journées en région et propose de donner une plus grande place aux expériences européennes dans les journées du réseau.

Pour prolonger l’échange avec Alfred BECKER, Tél. 03.88.08.09.12, Courriel : alfred.becker@cg67.fr

Pour consulter le portrait d’autres "acteurs en action"

Documents joints